Melvin Taylor: Dirty Pool

Il y a déjà quelques années de ça, un ami m'a prêté un disque en me disant "écoute-moi ça et tu m'en diras des nouvelles!".
Eh bien, heureusement que c'était un CD et que c'est inusable parce que je l'ai fait bosser, le pauvre Melvin à en déchirer les cordes et à épuiser cette guitare qui n'arrêta pas, mais alors pas un seul instant. Comment fait-il pour se renouveler autant? Une imagination débordante et une main infatigable, Melvin joue, joue et joue encore. Et chaque fois, c'est le même choc, le même mystère et on voudrait que ça ne s'arrête jamais!