Romarin à dos d'homme

Ne sachant comment mettre à l'abri mon romarin car il craint le gel, je l’avais glissé sous un avant toit. J’ai finalement pensé que je pourrais peut-être le transporter attaché dans mon dos comme je l’avais fait pour les sacs de terreau.

Il fallait que je me dépêche parce qu’une baisse de température est annoncée.